Yume Version Concert

 
 

 
 

Lumière. Aveuglante. Le cœur battant écrasé contre les côtes, qui se débattait comme un mourant pour s’enfuir. Ils appellent ça le trac.

Kae observait les ombres noires devant lui et une pensée sinuait dans son esprit : enfin. Il se devait de briller, plus fort et intensément que tous les autres, les brûler, les anéantir.

Son œil droit décida soudainement de le démanger, mais il s’interdit de le toucher. Cela abîmerait le maquillage. La chanson qu’ils interpréteraient possédait une histoire bien ancrée dans le cœur des quatre garçons. Il ne pouvait pas se permettre la moindre erreur. Les notes valsèrent, les mots, doucement, affleurèrent. Le brun devait la vivre, cette musique.
Et soudain, tous ensembles, batterie, guitare et basse vibrèrent. Le son brutal, sauvage agressa le public qui s’attendait à un hurlement caverneux. Les premières secondes pesantes firent dresser les cheveux sur la nuque des juges. Et brusquement, une pause. Tatsuya effleura les cordes de son instrument, secondé par Akira avant que la voix grave et puissante de Kae ne les couvre. Micro en main, il se dressa face aux visages inconnus. Un nouveau test.

Son visage fin et pâle baissé, les paupières closes, il entama le premier refrain. D’abord doucement…

 

Oh tu sais, il y a un vide dans mon coeur
Yeah,
tu n'imagines pas comme le futur me fait peur
Je
n'ai pas le droit de me plaindre, sa voix trembla légèrement, allongeant la note qu’Akira lui donnait, il paraît que j'ai tout pour être heureux
Mais Honey, tu sais, il y a un vide en moi
J'
espère depuis si longtemps retrouver son sourire sur les lèvres de quelqu'un
Une chal
eur qui me dise, se penchant en avant, il plaqua sa main contre son front, empoignant ses cheveux noirs, souffrance latente qui le submergea, "bienvenue, je t'attendais"
Je m
arche dans le noir, ce vide qui fait pleurer mon cœur, levant les yeux, sa voix devint plus dure, agressive, alors que ses yeux émeraude semblaient se planter dans l’âme de tous ceux qui les regardaient,
Honey, je
ne sais pas si je suis en vie ou si je me meurs.

Se cambrant en avant, il vida ses tripes sur le refrain. Douloureux, écrasant, si triste. La vérité  mise à nue, la sincérité puérile d’un enfant qui ne comprend pas. Sa voix cruelle mais limpide fit frissonner l’assemblée.

[Refrain]
Tu
es la raison qui me tient en vie
Tout l
e reste n'est que mensonges, Honey
Viv
re ou mourir, j'ai essayé les deux
Par
ce que ta haine me fait jouir
J'ai just
e un souhait avant que la nuit ne vienne à jamais
et là, puissant et dévastateur, il lança son cri désespéré
Reste avec moi
 Tes
larmes seront les seules qui me consoleront


Exactement comme pour le début, basse et guitare se déchaînèrent, la musique vibrante et sauvage offrit un contraste superbe aux spectateurs. Kae, figé sur son micro planté au sol. Et cela recommença… lentement, il reprit le dessus sur cette pulsation qui ne voulait pas le laisser vivre.

Tatsuya balançait sa tête d’avant en arrière, comme possédé par la musique. Un talent, enfin la société qui lui avait craché dessus par des valeurs mensongères le voyait et le reconnaissait. Enfin, un gamin de rien prouvait que lui aussi semblait destiné à briller !

C
omme des milliers de gens, je chante mon mal-être
Parce q
ue cette fois, je me perds dans mes ténèbres, Honey
J'en
ai assez des discours et de leurs yeux moralisateurs
L'ave
nir est quelque chose de tellement incertain
Est-ce
que le passé enchaînera à jamais mes pensées ? La musique monta une fois de plus, ce sentiment de révolte abîma à nouveau son visage alors que la foule émit un hurlement fanatique. Il ne les voyait plus, seul avec pour unique compagne, sa souffrance.
O
h Honey, ma vie délabrée ne rime plus à rien
Je
marche vers un soleil éteint, les ombres et la lumière se mêlent

[Refrain]
Je
suis la raison qui te tient en vie
Tout l
e reste ne compte plus, Honey
Vivre ou
mourir tu as tout essayé
Parce q
ue tu fais taire mes cris
J
e n'ai qu'un souhait
Avant que les ténèbres ne viennent t'avaler
Rest
e avec moi
Que m
es larmes soient les seules pour lesquelles tu te sentes enfin vivant.



Tu sais
, les jeunes ne sont pas cons mais peut-être trop réalistes,
Au fond,
on réalise juste que nos modèles ne sont plus si merveilleux, sa voix sembla se briser, tenant la note longuement, se propulsant brusquement en avant.
Nous cherchons dans un sourire la force dont nous avons besoin
No
us courons sans jamais se retourner, Honey
C
e que nous voulons, se résume à une illusion, nous voulons marquer le monde
La musique sembla accompagner la prière du jeune adulte, l’élevant au-dessus des regards, des cœurs, de cette supplique : pouvoir prouver sa valeur
Qu'on ne nous oublie pas
Nous so
mmes forts, Honey, mais nous ne l'avons pas encore compris

[Refrain]
T
u es la raison qui me tient en vie
Tou
t le reste n'est que mensonges, Honey
Vivr
e ou mourir, j'ai essayé les deux
Parce que ta
haine me fait jouir
J'ai juste un souhait avant que la nuit ne vienne à jamais
Reste avec moi
Te
s larmes seront les seules qui me consoleront



J
e sais que je chante pour une période qui passera
Mais je ne veux pas devenir comme eux, Honey
Ces gens qui perdent leur rêve et ont peur de changer les habitudes
Je
ne veux pas rentrer dans le moule, oh Honey
Mon souhai
t, c'est de marquer le monde, vivre à ma manière, bâti avec mes forces
U
n empire à la seule force de ma volonté, briser les murs de ces modèles hors de portée
J'a
i peur du futur Honey, c'est insensé, mais je veux retrouver dans ton sourire sa chaleur

Plus la chanson avançait, plus la douleur laissait de place à la révolte. Kae déversait ses poumons, sans jamais hurler, vibrant avec ses mots, se cambrant, se dévoilant complètement. Il monta sur un ampli.

[Refrain]
Je suis
la raison qui te tient en vie
Tout
le reste ne compte plus, Honey
Vivre ou mour
ir tu as tout essayé
Parce qu
e tu fais taire mes cris
Je n
'ai qu'un souhait
Avant qu
e les ténèbres ne viennent t'avaler
Reste avec moi
Que mes la
rmes soient les seules pour lesquelles tu te sentes enfin vivant.


Au moment où Tatsuya se mit à genoux, son instrument crachant ses tripes sur scènes, le brun bondit de son perchoir, secouant la tête comme s’il parlait à tous ces gens individuellement. Plus fort, toujours plus fort.

Hideaki semblait imperturbable, mais dans ses yeux bleus brillait ce qu’il ne ressentait plus qu’en de rares occasions : la passion. La folle passion qui l’unissait à ces trois garçons si différents. L’envie de renverser les conventions, de brûler les bonnes mœurs. L’envie de vivre !

J'aurais la force, Honey
Je ne
serais pas privé de mes rêves

 [Refrain]
Je sui
s la raison qui te tient en vie
Tout le re
ste ne compte plus, Honey
Vivr
e ou mourir tu as tout essayé
Parce que tu fais taire mes cris
Je n'ai qu
'un souhait
Ava
nt que les ténèbres ne viennent t'avaler
Re
ste avec moi
Qu
e mes larmes soient les seules pour lesquelles tu te sentes enfin vivant.


Je
serais fort, Honey
Yeah,
plus fort qu'eux
Je bâ
tirai mon Empire et garderais mes rêves

[Refrain]
Tu es la
raison qui me tient en vie
Tou
t le reste n'est que mensonges, Honey
Viv
re ou mourir, j'ai essayé les deux
Parce que ta haine me fait jouir
J'a
i juste un souhait avant que la nuit ne vienne à jamais
Reste avec
moi
Tes larmes seront les seules qui me consoleront


 

Et finalement, un sourire naquît à la commissure de ses lèvres, le regard dressé vers un ciel invisible, il mit tout son souffle dans le dernier refrain.

 

 

Tu es la raison qui me tient en vie
To
ut le reste n'a plus d'importance
Il f
aut vivre pour avancer
Parce
que ta haine, mes larmes, sont ce qui nous poussera vers la lumière
J'ai
juste un souhait, avant de disparaître, Honey
Reste avec m
oi
Ton souri
re sera la certitude avec laquelle je construirai mon Empire.

 

Le dernier mot dura longtemps, alors que la guitare de Tatsuya reprenait le dessus, chevauchée quelques secondes plus tard par la basse d’Akira.

 

L’aîné du groupe, sourire aimant aux lèvres, ressentait une sourde joie en voyant ses « petits frères ». Il n’avait pas pour habitude de bouger sur scène, mais son implacable sérénité contrebalançait la fureur du jeune Tatsuya. Et se sentir utile, apprécié, pour ses talents et non plus pour son aspect, trouver chez les autres ce qu’il nous fallait pour avancer, aimer et ne plus se voiler la face, voilà, oui, sans faux-semblants, voilà la Renaissance de Dolce Alba.

La révolte l’emporta. L’ending freina avec une sauvagerie primaire, identique aux premières notes offertes aux spectateurs. Et Kae, essoufflé, referma les yeux.